[?]----[accueil]----[cv]----[contact]----[films] ----[vidéos] ----[impros] ---[livres]----[textes] ----[projets]----[espace pro]----[liens] ----[> exprmntl.net]


page éditée le 10/10/02
dernière mise à jour : 10/10/02

[english]

Rémanence

(livre tiré à 2 exemplaires - travail en photocopies - 1998)



Colas Ricard

RÉMANENCE
images

Les fils de la Chimère





tu jamais senti leur présence ? Dans le ciel quand il y a cette lumière qui perce les nuages, dans les reflets d'un étang, dans le soleil qui frôle les collines givrées. Et dans le plus ténu aussi, le froissement des feuillages, le plissement de l'herbe, le vent, simplement le vent, et tout le silence qu'il laisse derrière lui.
Il se tût. Elle le regardait toujours.
- Le silence, oui. Dans le silence il y a comme une faille par laquelle ils se glissent.
- ou plutôt, où notre perception - car c'est dans le silence qu'elle est la plus fine -, leur donne existence. Nous sommes alors à nos propres limites. Elle tourna son regard vers les nuages, vers leur lumière. - notre présence y grandit, s'étale ; il y a dans cet étalement plus de place pour que cela s'y glisse et à son tour s'y répande. Et nous ne sommes à nouveau qu'un immense silence.
Elle ne le regardait plus. Elle laissa glisser sa pensée éparpillée, sur l'espace qui les entourait.
Tandis qu'il redescendait le chemin, elle n'avait pas bougé, il lui semblait qu'elle n'avait plus besoin d'autre chose désormais que d'être assise là, sur cette colline, dans ce silence immense.
Cuzy,
le 04 avril 1998.





haut de page