[accueil] ---- [bio] ---- [films & vidéos] ---- [live] ---- [livres & textes] ---- [projets] ---- [contact] ---- [espace pro] ---- [liens] ---- [?]


page éditée le 20/04/2014
dernière mise à jour : 20/04/2014



zut
(lettre, 4'?, son - 2009)

lettre
réalisée pour Kino Rennes sur le thème « une journée sans effort social »

*

j'avais récemment rencontré le collectif Kino-Rennes, je voulais essayer de participer et faire des films sur les thématiques qu'il proposeraient
la première thématique fut celle-ci « une journée sans effort social », sur laquelle je sécha lamentablement (voir texte ci-dessous)
j'écrivis alors une lettre, pour expliquer pourquoi je n'avais pas réussi à faire de film el l'envoya aux gens de Kino la veille de la projection, à laquelle je n'ai par ailleurs pas pu (ou pas osé ?) me rendre
les gens de Kino Rennes appréciant ma lettre, on décidé de la lire en public le jour de la projection
elle a eu paraît-il un certain succès

cette lettre est donc devenu en quelque sorte un « film » sans images, puisque "projetée" à la séance de Kino Rennes, au même titre qu'un film

*


Texte intégral :

9 mars 09 / 9 avril 09

Bien perplexe, il était celui qui avait reçu commande d'un film sur la thématique :
"une journée sans effort social".

Qu'est-ce que c'est donc que ce truc là : "l'effort social" ?
Ça m'évoque quelque chose comme "l'effort de guerre", ou "l'effort national".
Je sais pas trop quoi.
Un truc démago ou moraliste de ce genre là.
Enfin un truc pas clair, en tout cas, avec entubage électoral dans l'air.

Ensuite "une journée sans...".
Ça m'évoque ces "journée sans achat" et autres "journée sans télé".
un truc irrémédiablement insuffisant, mais qui en plus pourrait bien cautionner les 364 autres "journées avec".
À quand une "journée sans OGM", "une journée sans nucléaire", "une journée sans flics" ?
Enfin un truc militant foireux, qui va à l'inverse de ce qu'il prétend défendre.

Bon.
Chacun de ces deux trucs là ne m'inspire aucune confiance, ni aucune sympathie.
Alors les deux ensemble... ?

Que faire de ça ?
Un film "contre" ?
Mais je n'en comprends même pas vraiment le concept.
Ou alors c'est la formulation qui est trop ambigüe.
Qui utilise un vocabulaire, ou une syntaxe, trop militant ou trop électoraliste.
Et quand bien même. Ce que en me forçant je pourrais peut-être comprendre, derrière la maladroite formulation, ressemble au mieux à un truc potache qui ne m'intéresse guère.

Un film qui contourne la contrainte, alors ?
Mais cette thématique me laisse décidément trop perplexe, pour avoir envie de jouer avec.

Non, là.
Je sèche.

Où faire un film qui explique pourquoi je sèche.
Oui ça j'y ai bien pensé.
J'ai cherché des images à mettre avec ce texte.
J'ai cherché comment modifier ce texte.
Comment agencer ce texte autrement, avec des images et/ou des sons.
Mais je n'ai rien trouvé de satisfaisant.
(sauf à faire un truc vraiment foutage de gueule, genre lire ce texte, sur des images en boucle de manif chiante)

Et puis, je ne veux pas non plus faire un film pour faire un film.
Il faut tout de même que le film s'impose un minimum.

Alors j'ai câlé sur cette contrainte.
Et, de mémoire, c'est la première fois.

Zut.








haut de page
------------